Rolex est une manufacture suisse de montres de luxe basée à Genève. Fondée à l’origine sous le nom de Wilsdorf et Davis par Hans Wilsdorf et Alfred Davis à Londres, en Angleterre, en 1905, la société enregistre Rolex comme marque de ses montres en 1908 et devient Rolex Watch Co. Ltd. en 1915. Après la Première Guerre mondiale, la société a déménagé sa base d’opérations à Genève, en Suisse, afin d’éviter une lourde imposition d’une Grande-Bretagne d’après-guerre, et en 1920 Hans Wilsdorf a enregistré Montres Rolex SA à Genève comme nouvelle raison sociale qui est finalement devenue Rolex SA dans les années suivantes. Depuis 1960, l’entreprise appartient à la fondation familiale privée Hans Wilsdorf.

Rolex SA et sa filiale Montres Tudor SA conçoivent, fabriquent, distribuent et entretiennent des montres-bracelets vendues sous les marques Rolex et Tudor. En 2018, Forbes a classé Rolex au 71e rang mondial des marques les plus précieuses. En juin 2019, parmi les dix montres les plus chères jamais vendues aux enchères, trois étaient des montres Rolex. En particulier, la Rolex Daytona de Paul Newman détient actuellement le titre de la montre-bracelet la plus chère et la deuxième montre la plus chère jamais vendue aux enchères, atteignant 17,75 millions de dollars US à New York le 26 octobre 2017.

Rolex a surtout produit des montres mécaniques, mais a également participé au développement des mouvements à quartz originaux. Bien que Rolex n’ait fabriqué que très peu de modèles en quartz pour sa gamme Oyster, les ingénieurs de l’entreprise ont joué un rôle déterminant dans la conception et la mise en œuvre de cette technologie à la fin des années 1960 et au début des années 1970. En 1968, Rolex a collaboré avec un consortium de 16 fabricants horlogers suisses pour développer le mouvement à quartz Beta 21 utilisé dans leur Rolex Quartz Date 5100 aux côtés d’autres manufactures dont les montres Omega Electroquartz. En cinq ans de recherche, de conception et de développement, Rolex créa le mouvement « clean-slate » 5035/5055 qui allait finalement équiper la Rolex Oysterquartz.

Du point de vue des matériaux, Rolex a utilisé pour la première fois sa lunette en céramique « Cerachrom » sur le GMT-Master II en 2005 et a depuis lors mis en œuvre des inserts de lunette en céramique dans toute la gamme des montres sportives professionnelles. Ils sont disponibles sur les modèles Submariner, Sea Dweller, Deepsea, GMT Master II et Daytona. Contrairement à la lunette en aluminium qu’elle a remplacée, la couleur de la lunette en céramique ne s’use pas sous l’effet de la lumière UV et est très résistante aux rayures.

Afficher tous les 5 résultats